Inspirational Quotes

Sunday, 15 November 2009

Synthèse- La santé et l’environnent.

25% des français mangent plus de 500g de viande rouge par semaine. Les trois documents lus, cherchent à nous montrer les effets néfastes de sa surconsommation pas seulement sur la santé, mais aussi sur l’environnement.

Malgré la richesse en fer et en protéines de la viande rouge, Il y a un lien direct entre sa consommation et l’obésité et le cancer. Ceux qui mangent plus de 200g de viande rouge par jour ont trois fois plus de risque de développer le cancer. En 2010, 40% des personnes en Grande-Bretagne et les États-Unis seront obèse. C’est pour ça que le World Cancer Recherche Fund a recommandé le seuil maximal de 500 g de viande rouge par semaine.

D’autre part, La surconsommation de la viande n’est pas seulement une question de la santé, mais aussi de l’environnement. Car la prodution d’un kilo de Bœuf est équivalent de conduire une voiture pour 121,2 Km, alors que c’est juste 2 Km pour les pommes de terre, et 2,46 pour les pommes. D’ailleurs, la nourriture et la transportation des obèses consomment plus d’énergie. Cela émet 400 millions et un Maillard de tonnes de plus qu’une population similaire de poids normal. Alors, il est prudent d’éviter les produits de la charcuterie.

Alors, mieux faut consommer plus de fruits et légumes, car ce qui est bon pour la santé est aussi bon pour l’environnement et vice-versa.

[229 MOTS]

Monday, 9 November 2009

Synthèse- le langage SMS

La popularité du langage SMS est incontestable avec 73% des français entre 18-24 ans y étant déjà adaptés. Les abréviations menace l’existence de la langue traditionelle. Les trois documents tentent à savoir si le langage SMS pourrait-il remplacer la langue traditionnelle.


On est poussé à employer les abréviations dans un SMS pour économiser en réduisant les caractères utilisés. Par ailleurs, Ce nouveau langage est une pratique très positive d’expression en libérant la parole par sa liberté et sa créativité. Ainsi « j’ai » devient « g » et « bien » devient « be1 ». Mais, en écrivant une lettre traditionnelle, on pense toujours aux règles rigides et qu’un quelqu’un nous corrigera. Voyant sa popularité, les leçons de ce langage SMS ont même commencé à apparaître dans les libraires.



Cependant, ce langage SMS est souvent accusé de faire baisser le niveau du français et est considéré comme une dégradation. Une étude suggère que la pratique forcenée des SMS et des méls pourrait diminuer le quotient intellectuel. D’ailleurs, avec une surutilisation des abréviations, il y a un risque que les jeunes oublient l’orthographe classique. Malgré sa popularité, 78 % des gens interrogés étaient contre l’entrée des raccourcis les plus utilisé dans le dictionnaire.


Alors, bien que le langage SMS soit très populaire et utile, la société reste plutôt conservatrice quant au remplacement de la langue traditionelle.

[225 MOTS]

Monday, 2 November 2009

Synthèse- Infélicité des antibiotiques dans l’avenir

Un rapport de l’OMS paru le 12 juin 2000 nous dit que les bactéries des maladies infectieuses deviennent graduellement plus résistantes aux antibiotiques actuels qui deviendraient inefficaces dans 20 ans.

Le développement des résistances aux médicaments ou « le pharmacorésistance » est un phénomène naturel, étant vu inefficacité actuelle de pénicilline Mais la situation s’est aggravée à cause d’une surutilisation inappropriée des antibiotiques dans les pays développés comme la France. On nous prescrit les antibiotiques pour les maladies pour lesquelles ils ne sont pas nécessaires ou peu efficaces. D’ailleurs les malades ont une tendance de demander les médicaments pour croire guérir plus vite. Par ailleurs dans les pays pauvres, une insuffisante quantité des médicaments et les contrefaits épargnent les bactéries les plus résistant qui se multiplient.

Etant donné que la découverte d’une nouvelle famille d’antibiotiques paraît peu réalisable dans l’avenir proche, il vaut mieux ralentir la résistance des bactéries en réduisant les prescriptions antibiotiques non-nécessaires. Déjà un a constaté un renversement des tendances suite à une utilisation prudente des médicaments. Par ailleurs, les études ont montré qu’un traitement court mais à une dose élevée entraîne moins de résistance qu’un traitement long à dose inférieur.

C’est en utilisant prudemment les antibiotiques actuels que l’on peut prolonger au maximum leur efficacité, car le traitement médical d’avenir est en enjeu.

[217 MOTS]

Friday, 23 October 2009

Synthèse- Les cours particuliers

Le secteur des cours particuliers connaît une grande hausse en France depuis une dizaine d’années. Bien qu’il n’existe pas de statiques exactes, on estime qu’un étudiant sur quatre assiste aux cours particuliers.

Le marché des cours particuliers prospère en exploitant la peur des parents de l’échec scolaire de leurs enfants, surtout dans le monde d’aujourd’hui où la vie est regardée comme une compétition dure ou la réussite scolaire est absolument nécessaire. Ce phénomène n’épargne pas même les bons élèves qui suivent ces cours pour faire encore mieux. Ce secteur, autrefois limité aux familles aisées, les mesures fiscales ont favorisé son expansion même dans les familles modestes.

Ce secteur est montré comme « un contre modèle » ou « une image inversée » des institutions scolaires et profite de ces insuffisances. Ces cours travaillent plus sur l’apprentissage individualisé alors que l’école se concentre seulement sur les disciplines. Les cours particuliers nous apprennent les techniques nécessaires pour réussir l’examen qui ne sont pas suffisamment appris à l’école. En outre, ces cours ont les avantages comme « Réactivité », « individualisme », « choix d’enseignant » et « garantie de résultats » qu’une école ne peut jamais nous offrir.

Ce phénomène aggrave toutefois le problème sensible d’inégalité des chances. Les enfants des familles riches n’auront pas les mêmes chances de réussite que leurs camarades pauvres. Enfin, c’est à l’école de se réorganiser et de mieux transmettre le savoir afin de répondre à la popularité des cours particuliers.

[244 MOTS]

Wednesday, 7 October 2009

La technologie et le français

Aujourd’hui, avec un usage fou de l’internet et des SMS, de nombreux abréviations et modifications de langue française qui voient le jour inquiète certains. Est-ce que la technologie déforme vraiment la langue ? Voyons les deux côtés de cette modification.

On ne peut en aucun cas nier notre dépendance des textes numériques. Le nombre des SMS envoyés dépasse bien le nombre des lettres écrits. Alors, afin de raccourcir le texte et d’éviter les répétitions, les inventions comme « pr » « 2m1 » etc. sont vraiment logique. Au lieu de dire « Je suis content », on tape tout simplement :_). Alors, ces modifications numérique de la langue sont vraiment créatives et pratiques et peuvent être regardés comme une évolution.


Cependant, Pour les amoureux de la langue traditionnelle, cette liberté paraîtra bien sûr comme une dégradation, car il ne suit aucune règle, tout le monde manipule les constructions grammaticales et les orthographes selon leur besoin. Si cette créativité reste dans la toile, personne n’aura aucun problème, mais les jeunes d’aujourd’hui y sont tellement habitués qu’ils ne savent plus en sortir. Ils ne savent plus faire les phares suivant les règles traditionnelles, même si la situation leur demande. Parfois, les professeurs en ont horreur à l’examen quant ils n’arrivent pas à décrypter le langage de leurs étudiants.

Pour conclure, On peut dire bien que les modifications de la langue entraînées par la technologie soient pratiques, son envahissement dans la langue écrite quotidienne est une dégradation. Il faut savoir utiliser les deux séparément selon le besoin.

[254 MOTS]

Thursday, 1 October 2009

La politique du réchauffement de la planète


Aujourd’hui, le monde entier cherche les moyens de freiner le réchauffement planétaire, les grandes économies sont sous pression de réduire leurs émissions de CO2. Mais est-ce que seulement les grandes économies devraient-elles entreprendre ces engagements ? Analysons les deux côtés afin de répondre à cette question.


Tout d’abord, il faut rendre compte que 80 pour cent des émissions viennent des pays développés, alors, les pollueurs doivent jouer un grand rôle pour résoudre ce problème qu’ils ont crée. De plus, leur position financière leur permet plus que les autres pays à consacrer les ressources à la recherche et développement de l’énergie des sources renouvelables. Par exemple La France investit beaucoup dans l’énergie nucléaire, car elle en a les moyens.


Toutefois, il faut comprendre l’hésitation de ces pays à entreprendre cet engagement. Devenir écolo nécessite beaucoup d’effort et d’argent. Alors, bien que ce changement soit très nécessaire, aucun pays ne sera pas prêt à sacrifier ces ressources tout seul si les autres pays ne le suivent pas. Il faut donc un effort collectif de tous les pays pour assurer la réussite de cette mission. De plus, même les pays en voie de développement doivent agir dès maintenant car étant vu leur croissance économique, ils pollueront aussi que les pays développés dans quelques décennies.


De toute façon, on peut dire que les grandes économies doivent prendre l’initiative de cet engagement en raison de leur pouvoir économique, et ensuite il faut veiller à ce que tous les autres pays suivent leur exemple.


[248 MOTS]

Thursday, 24 September 2009

Le problème des enfants

De nos jours, on parle souvent des comportements étranges des enfants provenant de la pression extérieure auquel ils sont soumis. Alors, pourrait-on critiquer les parents plus que les enfants, pour cette situation ? Appuyons sur les causes parentales et non parentales.

Il faut avouer que les comportements des enfants ne sont qu’une réflexion du monde d’extérieur. Si les parents détestent leur travail, les enfants le feront aussi. La pression de réussite et les restrictions imposées par les parents font plus de mal que de bien en freinant le développement de leur personnalité et leur propre identité. Les enfants croient que s’ils ne sont pas les meilleurs, ils sont les pires. Au lieu d’apprécier le progrès, on critique les enfants de ne pas pouvoir faire mieux. C’est d’où ces comportements bizarres sont nés, pour cacher l’insécurité et la négligence.

Les autres causes de ce problème ne doivent pas être négligées, même si les parents compliquent parfois la vie des enfants, leurs intentions sont toujours bonnes. Le problème est qu’aujourd’hui, en raison d’une interaction minimum entre les parents et l’enfant, alors, on ne comprend pas bien les attentes et les limites de l’autre. Mais à la fin, malgré tout ce que les autres veulent, c’est l’enfant qui est le maître de son choix.

En conclusion, les problèmes des enfants à l’école sont liés plus au manque de communication qu’à la sur-exigence parental. Afin de favoriser le vrai épanouissement de l’enfant, il faut que les enfants et les parents se comprennent bien et travaillent ensemble.

Monday, 21 September 2009

Le Travail à Domicile

Aujourd’hui, en raison d’économiser les coûts d’immobiliers, de plus en plus d’entreprises encouragent leurs employées à travailler chez eux. Il y a les effets positifs et les effets négatifs, alors est-ce que c’est la voie à suivre dans l’avenir ?

Tous les métiers n’ont pas besoin d’une présence physique. Alors, avec l’aide d’internet, un chef d’une équipe peut facilement surveiller parfaitement le travail de son équipe confortablement chez lui. Ainsi, il économisera une somme considérable d’argent et de temps qu’il aurait perdu autrement en effectuant les trajets inutiles. Tout le monde est toujours très heureux d’avoir plus de temps à leur disposition que l’on peut consacrer aux autres activités de la vie. De plus, les entreprises profitent également, en éliminant les dépenses sur les bureaux.

Bien que ce type de travail semble magnifique au début, l’on aura les problèmes au long terme. La présence constante devant l’écran et l’absence d’aucun déplacement physique feront les gens obèse et paresseux. Cela entraînera certainement les problèmes de santé dans l’avenir. On ne peut pas ignorer que la vie, sans les variations quotidiennes, deviendra monotone et triste. Il est aussi vrai que tout le monde n’est pas capable d’autogestion, surtout avec l’absence aucune distinction entre la vie personnelle et la vie professionnelle. Si l’on a les enfants ou les invités, le foyer n’est pas toujours un endroit idéal de travail.

Alors, étant vu les aspects positifs et négatifs, on peut dire que le travail à domicile est une bonne idée, mais pourvu que l’on est capable de surmonter les difficultés.


[256 MOTS]

Friday, 18 September 2009

La violence à l’école


Aujourd’hui on constate un grand nombre de cas de la violence à l’école en France, surtout dans les quartiers sensibles. Alors, On se demande si l’on peut réduire la violence à l’école en reformant le système scolaire.

Il faut avouer qu’il existe les problèmes au sein de système scolaire. Les nouveaux professeurs, peu formés sont accordé la responsabilité de diriger les classes les plus difficiles, alors que les meilleurs professeurs sont muté dans les écoles tranquilles. Les élèves méchants sont regroupés ensemble dans une classe qui est trop difficile à gérer. Par conséquent, perte d’intérêt d’enseignement des professeurs provoque les malentendus et parfais même les disputes élève-professeur. Alors, on peut dire que le système scolaire a absolument besoin d’un changement.

Cependant, on ne peut pas critiquer juste le système pour tout. Quelques élèves sont toujours prêts à lutter ou battre les autres pour les moindre des choses. De toute façon, les disputes sont une partie inséparable de l’adolescence. De plus, il est impossible pour une institution de surveiller chaque petite dispute car les élèves doivent se gérer, et mettre fin à leurs disputes eux-mêmes. Etant donné que les incidentes les plus brutales ont été provoquées par les bandes de l’extérieur de l’école, il y a très peu que les reformes scolaires peuvent faire.

Pour conclure, il est clair que les reformes scolaires ne peuvent pas résoudre complètement cette problème, car la mauvaise gestion n’est qu’une des raisons de la violence. Toutefois, il vaut mieux le faire que rien.


[248 MOTS]

Friday, 11 September 2009

Pourrait-onvraiment trouver une solution durable afin de surmonter le problème den sous-alimentation ?

Le sujet de la sous-alimentation a réapparu à la une, après la sortie des statistiques où le nombre de personnes affamées dans le monde ont augmenté au lieu de diminuer, contrairement au but de l’ONU. Les chiffres ont dépassé un milliard pour la première fois cette année. On se demande s’il existe vraiment une solution durable du problème de sous-alimentation.


Je pense que la crise économique qui a déclenché ce problème est le plus grand coupable. La baisse des revenues a privé les milliers de personnes des produits alimentaires basiques. Deuxièmement, la flambée des prix de la nourriture suite à une mauvaise récolte a aggravé la situation. De plus, les autres problèmes comme les guerres civiles, les conflits, un mauvais système de distribution etc. n’ont pas aidé non plus.

Normalement, on surmonte d’une mauvaise récolte en améliorant de l’infrastructure ou en modernisant la technologie agricole. Cependant, en raison de manque de liquidité d’argent, ces grands investissements me semblent très difficiles à faire en ce moment, surtout pour les pays pauvres de l’Asie et de L’Afrique subsaharienne qui sont les plus gravement affectés.


D’ailleurs, l’ONU et les pays développés, malgré leur volonté, ne sont pas dans une position à aider les autres, car ils ont leurs propres problèmes financiers à régler. On a déjà constaté une grande diminution des investissements étrangers dans les pays en voie de développement.

Alors, Selon moi, ce problème de sous-alimentation n’as pas de solution au moins dans l’avenir proche, car personne n’a les moyens d’en sortir.

[250 MOTS]

Saturday, 5 September 2009

Est-ce que le monde de la mode est impartial quant à la représentation des couleurs ?

Dans une société cosmopolite, les personnes ayant la peau noire font une partie importante. Mais, est-ce qu’ils sont vraiment justement représentés dans le monde de la mode ?

Etant vu la population des noirs dans les grandes villes du monde, le nombre de mannequines noires est presque négligeable. Je pense que c’est évidemment du racisme. Bien sûr que les filles noires ont autant de potentiel que les autres dans le monde de la mode, cependant elles n’ont pas autant de débouchés, car les grands marques hésitent toujours de lancer la peau noire.

Les couturiers font ce qui a marché jusqu’aujourd’hui. Il ne cherche que les mannequin
s maigres, petites, avec les cheveux dorés et la peau claire. Sauf quelques exceptions, personne n’ose voir plus loin que leur modèle fixe de réussite. D’autre point de vue, je ne pense pas qu’il soit juste de critiquer seulement les couturiers, car après tout, ils vivent dans une société obsédée par la peau blanche, car c’est elle qui domine. Même les noires achètent les produits de beauté afin de la peau claire.

C’est une question de profit aussi. Une mannequine noire attirerait principalement les clients noirs qui sont en général considérés pauvres. Alors, il vaut mieux d’avoir une mannequine blanche qui est considérée plus belle et apporterait les clients ayant un meilleur pouvoir d’achat.

En conclusion, le monde de la mode est bien sûr injuste vers la peau noire, mail il réfléchit seulement la tendance de la société dont elle est une petite partie.

249 Mots


Saturday, 29 August 2009

Est-ce que la fracture linguistique pourrait-elle considérée comme la fracture sociale ?

Aujourd’hui, le parler des jeunes dans les banlieues fascine et inquiète les linguistes. On se demande si cette version déformée du français «correct» réfléchit la fracture sociale ?

Etant vu que les argots sont les plus utilisés dans par les jeunes immigrées dans les bidonvilles, ce langage pourrait bien être leur manière de manifester leur exclusivité de la société française. Cela se voit dans la pauvreté et l’agressivité du vocabulaire utilisé. Les argots est un moyen de les rendent psychologiquement supérieur à eux qui parlent la langue traditionnelle, en les empêchant la compréhension de leurs dialogues.

Ce langage peut aussi être vu juste comme a code secret, permettant les jeunes de parler entre eux, à l’insu des parents, des professeurs et des policiers. Cette tendance de créativité et d’invention existe plus ou moins dans toutes les sociétés parmi les jeunes. Alors, c’est quelque chose de banal et amusant d’un point de vue.

D’ailleurs, le français a les règles compliquées d’utilisation correct, alors, il est plus facile pour un jeune ou un immigré de parler la version populaire qui est beaucoup moins rigide d’à côté grammaire. Il ne faut pas ignorer la popularité de ce langage parmi les jeunes, quelques mots comme « meuf » et « Keuf » sont déjà entrés dans le dictionnaire. Il est possible que les jeunes l’emploient juste pour manifester leur jeunesse et d’être à la mode.

En conclusion, le parler jeunes n’est pas seulement une fracture sociale, mais c’est aussi une tendance des jeunes.

Friday, 28 August 2009

Pourrait-on empêcher La transmission Du SIDA en mieux informant les gens ?


Le SIDA est aujourd’hui un des grandes menaces pour le monde. Alors, Est-ce qu’une meilleure diffusion d’information aiderait contenir cette maladie ?

Etant vu que les chiffres mondiaux des malades ne cessent pas d’augmenter, il est évident que les informations préventives ne sont pas suffisamment bien transmises. Bien qu’aujourd’hui, l’on soit plus informé des préservatifs qu’il y a vingt ans, les mythes et les faux-informations existent encore. Par exemple, puisque le souci principal des jeunes est de ne pas tomber enceinte, quelques-uns ne comprennent pas la différence entre les contraceptions et les précautions contre le SIDA.


Ensuite, Il faut noter que malheureusement les sujets liés au sexe ne seront jamais ouvertement et suffisamment parlés dans une famille, quoiqu’elle soit moderne. Tous les professeurs à l’école ne sont pas formés d’en parler. Alors, il faut un moyen pour rendre les adolescents conscients des risques de leurs actions.


C’est vrai à une certaine limite que le sujet de SIDA est devenu très banal et que tout le monde en parle trop. Il y a les autres problèmes qui sont plus récents. La partie de la population ayant un bon accès à l’information as assez du SIDA. Pour eux, il faut maintenant se concentre sur la recherche scientifique pour combattre cette maladie.


Cependant, puisque la recherche du SIDA est compliquée est qu’elle n’absolutiserait pas au résultat désiré dans l’avenir proche. On ne peut jamais parler trop du SIDA, car c’est la seule solution pour le contenir.

L’internet peut-il tuer la presse écrite ?

Aujourd’hui le monde constate un accroissement fou d’usage d’internet, par contre les quotidiens et les hebdomadaires enregistrent une diminution des ventes. Alors, la question se pose, si l’internet replacerait la presse écrite.

Bien que presque tout le monde soit abonné à au moins un journal, c’est seulement en raison d’habitude et rien de plus. Une grande majorité des personnes ne lisent que la première page, quelques-uns l’achète exclusivement pour les mots croisés. D’autres encore partent au travail avant la livraison du journal chez eux, évidemment ils sont obligés d’utiliser l’internet au bureau pour avoir les nouvelles. Etant donné qu’il existe les alternatifs plus pratiques, le journal juste comme une habitude n’existera pas longtemps.

Ensuite, il faut tenir compte que l’on doit acheter un journal traditionnel, alors que sa version à l’internet est gratuite. On peut feuilleter tous les journaux, en toutes les langues désirées, sans payer un sou. De plus, un journal traditionnel ne peut jamais nous offrir la même l’interactivité avec les documents sonores et vidéos.

Du point de vue l’environnement, il faut se demander si ce n’est pas un gaspillage énorme de papier de publier pour chaque personne un journal d’une quarantaine de pages, ayant une vie seulement de quelques minutes.

On peut dire qu’en raison d’accessibilité limité d’internet dans quelques régions, aujourd’hui, le journal touche beaucoup plus de clients. Mais, était vu la croissance phénoménale d’internet, il est selon moi juste une question de temps quand la presse écrite perdra sa lutte avec l’internet.